AVA en rouge et noir !

En rouge et noir….. Ça évoque Jeanne Mas et sa célèbre chanson des années 80, mais il est question ici d’AVA de Sacôtin. j’ai récidivé avec un 2ème sac de la talentueuse créatrice Véro ! Un petit coupon de simili rouge gentiment offert par Myriam a aussitôt été utilisé et le modèle s’est imposé d’office.

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez eu un petit aperçu d’AVA qui n’a rien à voir avec son confrère CALYPSO réalisé précédemment.

C’est un petit sac trapèze chic avec son rabat qui fait penser à un noeud papillon ! Il peut se porter en bandoulière ou à la main. Lui aussi, est déclinable à l’infini…

Et le voici !

 

Comme le précédent je l’ai doublé avec du matelassé et j’y ai fait les mêmes poches toujours sans fermeture pour cause de flemme ! Et je préfère ainsi pour le côté pratique lorsque je fouille dedans.

 

Les pieds de sac sont également facultatifs mais ça lui confère une plus jolie finition à mon goût.

 

Il se ferme par une pression aimantée

 

Il est annoncé pour un niveau avancé mais avec un peu de connaissances en couture et de dextérité pour coudre le simili il est assez facile, environ 4 heures. De plus les explications et les dessins sont clairs et précis, les marges de coutures sont incluses dans le patrons. Sur le blog de Sacôtin on trouve également bon nombres de tutos, ce qui n’est pas négligeable et peut être d’une aide précieuse si on a quelques doutes.

Il est parfait pour y transporter l’essentiel et même davantage !

Alors, êtes-vous séduites par AVA ?

Et pour finir je remercie beaucoup Myriam pour m’avoir offert ce beau simili rouge et qui constatera en passant par ici que j’en ai fait bon usage !

 

6 réponses
  1. Fanfreluche
    Fanfreluche dit :

    Coucou. J’adore ce sac très original. La forme du rabat en triangle, comme ça, c’est un défi. Tu l’as largement relevé. Les finitions sont top. Bravo.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] je vous dis que j’ai coupé un autre AVA, vous le croyez ? Et bien c’est vrai mais promis la prochaine cousette sera différente, sans […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *